Cercle de NIORO DU SAHEL

Superficie : 11.060 km2

Population : 230.488 habitants (2009)

Communes (carte ou liste) : Baniéré, Koré, Diabigué, Diarra, Diaye Coura, Gogui, Guétéma, Kadiaba Kadiel, Koréra Koré, Nioro du Sahel, Nioro Tougoumé Rangabé, Sandaré, Trougoumbé, Yéréré et Youri.

Coopération décentralisée :

Koréra Koré est jumelée avec Bures-sur-Yvette (France).

Gavinané est jumelée avec la ville française de Givors (France).

Trougoumbé est jumelée avec la ville de Dourdan (France), Lac-Mégantic (Québec) et Great Dunmow (Angleterre)

Nioro du Sahel est jumelée avec Les Molières (France) et Limours (France

La Fédération : Associations des Communes du Cercle de Nioro En France (ACCNEF)

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le cercle de Nioro couvre ce territoire dénommé le Kaarta, un des Etats vassaux du royaume de Diaara fondé au VIe siècle, lequel était sous la domination de l’Empire de Ghana ou Ouagadou.

Après son émancipation au XIe siècle, à la suite du déclin de cet Empire, le Diaara appelé aussi le Kingui connaîtra la succession de plusieurs rois, avant de tomber sous la domination d’El Hadj Omar Tall en 1854.

L’expansion de l’Empire Toucouleur dans cette contrée favorisa le peuplement massif du territoire qui deviendra l’actuel Cercle de Nioro, avec la migration des populations musulmanes venues en très grand nombre du Haut Sénégal et du Soudan.

 

Organisation Administrative

Le cercle de Nioro couvre une superficie de 11060 km2 pour une population de 209300 habitants soit une densité de 18,9 habitants/au km2 (Source DNCT). Le climat est de type sahélien, donc sec avec des précipitations variant de 500 à 200 mm qui sont concentrées sur trois mois de l’année, entre juillet et Septembre. Nous enregistrons 30 à 40 jours d’occurrence de pluies en moyenne.

 

La population du cercle est essentiellement composée de Soninkés, Peulhs, Bambaras et de Maures. Les principales activités exercées par ces populations sont : l’agriculture et l’élevage. Le commerce et l’artisanat constituent aussi des sources de revenus pour les communautés maures et Soninkés.

 

Le cercle de Nioro est limité :

  • Au Nord par les préfectures de Kobeïni et Tintane (RIM)

  • Au Sud par le cercle de Bafoulabé

  • A l’Est par les cercles de Diéma et Nara

  • A l’Ouest par le cercle de Yélimané

 

Le cercle de Nioro du sahel qui regroupait sept (7) Arrondissements a été scindé en seize (16) communes dont trois urbaines (loi N°96 – 059 du 04 Novembre 1996). De nos jours, le cercle est administré par un préfet assisté d’un adjoint, et de sept (07) sous-préfets qui assurent les travaux d’appui et d’assistance conseil auprès des communes.

 

 

Support institutionnel

Le cercle de Nioro du sahel compte parmi les plus anciens du Mali. Une organisation administrative s’est ancrée depuis l’époque coloniale. Les services étatiques sont bien représentés dans le cercle. De l’époque coloniale à nos jours, beaucoup de militaires et d’administrateurs civils se sont succédé à la tête de l’exécutif local.

 

Etat (services techniques publics et para -publics)

Plusieurs services publics sont représentés au niveau du cercle de Nioro du sahel. Plus de 991 agents travaillent à assurer la plupart des missions dédiées aux pouvoirs publics. Nioro est l’un des rares cercles du Mali à disposer de la quasi-totalité des services techniques de l’Etat ; y compris un bataillon militaire et une brigade de gendarmerie.

A l’instar du reste des collectivités maliennes, il y a un besoin crucial de personnel qualifié pour assurer des services adaptés aux attentes des populations. Au niveau de la santé, des spécialistes manquent dans les domaines de la radiologie, de la gynécologie, de la cardiologie et de la pédiatrie...

Dans le domaine de l’enseignement, le manque de professionnels se fait aussi sentir. Le même constat est valable pour le Service Local de la Planification, de la Statistique de l’Informatique, de l’Aménagement du territoire et de la Population SLPSIAP (absence de planificateurs, d’informaticiens, d’aménagistes et de démographes).

Le secteur privé n’est pas en reste. Plusieurs banques et assurances sont représentées dans le cercle, ainsi que des filiales de caisses de microfinance. Les sociétés de Télécommunications et d’énergie assurent un accès très insuffisant au réseau de communication (téléphone, internet, etc.) et à l’électricité domestique.

 

Etat (services techniques publics et para -publics)

 

Les communes du cercle de Nioro du sahel :

 

CommunesNombre de villages/quartiersCommune urbaineCommune Rurale
1 Banirè Koré 14   ×

2

Diabigué

14

  ×
3 Diarrah

06

  ×
4 Diaye Coura 10   ×
5 Gadiaba Kadiel 08   ×
6 Gavinané 22   ×
7 Gogui 08   ×
8 Guétéma 11   ×
9 Koréra Koré 16   ×
10 Nioro Tougouné Rangabé 18   ×
11 Sandaré 23   ×
12 Simby 21   ×
13 Yéréré 10   ×
14 Nioro 15 ×  
15 Troungoumbé 04 ×  
16 Youri 03 ×  
 TOTAL 203 03 13

 

 

 
Les partis politiques :
 
 
CercleNom du partiExplication du sigleNombre de députésNombre de conseillers
Cercle de Nioro  ADEMA-PASJ Alliance pour la Démocratie au Mali 0 70

PARENA

Parti pour la Renaissance Nationale

0 81
MPR

Mouvement Patriotique Pour le Renouveau

0 16
RPM Rassemblement Pour le Mali 3 14
CNID-FYT Congrès National d'Initiative Démocrative 0 13
UDD Union pour la Démocratie et le Développement 0 21
URD Union pour la République et la Démocratie 0 4
 TOTAL 07 203 3 211

 

 

Ces partis politiques ont des conseillers communaux et nationaux et sont également représentés au niveau de l’Assemblée Nationale. Après les dernières élections municipales de 2009, 211 conseillers ont été élus : dont 11 femmes, 1 conseiller national, 3 conseillers régionaux et 5 conseillers indépendants. La dynamique de ces partis s’est installée dans le Cercle.

Les conseillers régionaux siègent à l’Assemblée régionale de Kayes.

Le Conseiller national est mandaté au Haut Conseil des Collectivités à Bamako.

Il n’y a aucune hiérarchie entre ces Collectivités territoriales.

Il faut cependant noter, l’existence du syndicat des collectivités territoriales de Nioro (SYCOTEN)  et d’un centre de formation à la décentralisation (CFD).

La diaspora du Cercle de Nioro est constituée des ressortissants émigrés de la plupart de ses communes. Plusieurs tentatives d’organisation de tous les émigrés du cercle n’ont pas pu aboutir. Toutefois certains sont bien impliqués dans la vie de leur commune. Ils ont réalisé dans leur localité des infrastructures de santé, d’accès à l’eau potable ainsi que des périmètres maraîchers.

Depuis l’année 2010, la création de l’Association des ressortissants des communes du cercle de Nioro en France (ACCNEF) vise à combler cette lacune. Dans la même logique d’organisation au Mali, l’ACCNEF est membre de la Coordination des associations de développement de la Région de Kayes (Caderkaf) qui coordonne les actions de développement au niveau régional en partenariat avec le Conseil régional Ile de France et le Conseil régional de Kayes.

  

ACCNEF, Juin 2014

 

iCagenda - Calendar

Octobre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31